Awakening Africa
Eveiller les consciences pour aller au véritable développement.

Wabeladio Payi de la RDC, l’inventeur de l’écriture Mandombe

61

Wabeladio Payi, l’inventeur de l’écriture Mandombe, est décédé le 4 avril 2013 en Turquie.

Cet homme aura légué à l’Afrique une arme puissante, une écriture négro-africaine, qui est aujourd’hui utilisée par plus d’un demi-million de personnes.

Wabeladio Payi du Congo-Kinshasa est l’inventeur de l’écriture Mandombe. Le mot Mandombe, dans la langue Kongo, signifie ” ce qui est Noir “. L’aventure de cette écriture a commencé en 1978.

En 1982, Wabeladio Payi obtient le brevet d’invention n° 2505/82 du Ministère de l’Industrie et du Commerce de la République du Zaïre (actuellement République Démocratique du Congo ou Congo-Kinshasa) pour cette écriture. Toutefois, ce n’est qu’en 1994 que cette écriture est officiellement présentée au public.

Le Mandombe contribue, entre autres, à ” transcrire le kikongo, le lingala, le tchiluba et le swahili, et plusieurs autres langues de l’Afrique Centrale et Australe. Ce travail de transcription est effectué par l’Académie de Mandombe.

Plus de 540 000 personnes auraient déjà appris cette écriture dans les centres de formation appelés ” Nsanda ” en Afrique Centrale, et plus 3 700 personnes à travers l’Europe occidentale et l’Amérique du Nord.

Du fait de son importance grandissante, un système d’exploitation informatique en écriture Mandombe a été conçu. Ce système d’exploitation a été dénommé ” Lundombe “.

Aussi, est-il possible d’utiliser un logiciel de traitement de texte, entre autres, pour écrire le Mandombe sur un support électronique.

Les Africains doivent comprendre que la valorisation de leurs langues, ainsi que le développement de systèmes d’écritures endogènes sont des outils essentiels qui faciliteront l’apprentissage des sciences, de l’art, etc., car elles sont mieux adaptées à notre environnement socio-culturel…